RSS

Une vilaine théorie du complot

04 Juil

En lisant une information météorologique de la plus haute importance, à savoir la découverte réelle ou non d’un nouveau type de nuage : l’asperatus, je me suis retrouvée projetée d’un clic à l’autre vers des théories du complot concernant ladite nébulosité (sont-ce les extra-terrestres ? L’HAARP, Dieu ?). Et, une fois de plus, j’en suis restée toute songeuse et quelque peu taquine…

Oui, taquine car m’est venu à l’esprit l’idée saugrenue de fomenter à mon tour une petite théorie du complot, m’amusant à penser qu’avec un peu d’imagination, comme disait Casimir, moi aussi je pourrais sans doute vous emmener dans mon île conspirationniste. Il me fallait donc trouver un sujet de base parmi ceux non encore exploités et après moult atermoiements, j’ai lâché mon dévolu sur : le passage au tout numérique !

La Vilaine complote

© La Vilaine - infographie par La Vilaine

Candidat parfait s’il en est, le passage au tout numérique répond en effet aux critères d’une théorie du complot bien menée. Une décision étatique, un coût budgétaire important pour un intérêt plus que discutable dans un pays en crise, toute la population concernée sans son accord, bref, je sautillais par petits mouvements de quatre à huit : je tenais fermement mon sujet, moi aussi j’allais pouvoir semer la graine de la défiance sur Internet !
Pour quelle étrange raison en effet le gouvernement participerait-il au financement du 100% numérique, dont le coût s’élève à la modique somme de 350 millions d’euros (pour l’instant) ? Etrange ! Bizarre ! Tout ça pour que Mamy puisse regarder la télé en HD ? Tss tss tss ! Il y a une nouille dans le bénitier, anguille sous roche, Zahia dans le vestiaire !

Il n’y a pas à tortiller, comme pour le vaccin de la grippe A (qui cachait, selon mes sources, une puce électronique capable de nous traquer jusque dans les tréfonds de la cuvette de nos toilettes), ce nouvel appareillage cache forcément en son sein un système hautement technologique d’ondes ultra-puissantes aptes à projeter dans la zone primaire de notre cortex, des projets pré-établis dans le but de nous soumettre à la volonté toute puissante du gouvernement !

Ah ! Ah ! Ebahis vous êtes par ma démonstration ! Je vous sens déjà plus soupçonneux, je vous vois presque, regardant avec effarement le prospectus apostillé « tous au numérique » reçu pas plus tard que la semaine dernière dans votre boîte aux lettres. Et je ne suis pas loin de vous percevoir bien planqué derrière la porte après que le technicien dépêché pour équiper votre téléviseur aura sonné en sifflotant à votre portillon… Fouillez-le, on ne sait jamais, si ça se trouve il dissimule un neuralizer !

Share

Publicités
 
15 Commentaires

Publié par le juillet 4, 2010 dans triturage de cervelet

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

15 réponses à “Une vilaine théorie du complot

  1. La Truffe

    juillet 4, 2010 at 5:35

    ahah!! je ne suis donc pas la seule à soupçonner cette prétendue avancée technologique! oui ça ressemble au roman de George Orwell « 1984 »! attention Big Brother is watching you!
    je pense à une amie qui est aussi sur Paris, la dernière fois on sort pour rejoindre d’autres potes et dans les transports je me rends compte qu’elle utilise des tickets! je lui demande naïvement si ça ne serait pas plus économique de prendre un passe Navigo vu qu’elle vit ici? et bien je vous le donne en mille : la douce redoutait d’être pistée grâce à ce fameux passe et au détriment de l’argument écologique (pourtant plus écolo qu’elle tu t’étouffes!), elle préfère les tickets à usage unique! comble du comble elle n’utilise jamais sa carte bleue dans les magasins ou en sortie, uniquement au distributeur de sa banque pour retirer de l’espèce et le dépenser secrètement! J’entends certains marmonner « paie ta parano! » mais en y réfléchissant c’est pas si idiot!^^

     
    • lavilaine31

      juillet 4, 2010 at 5:38

      Et j’espère qu’elle n’a pas fait l’erreur, Ô combien fatale, de prendre une carte de magasin ?! Ils savent tout ce que l’on mange avec ça !!! Traqués nous sommes !!!!

       
  2. Jacques Brévent

    juillet 5, 2010 at 8:38

    Asperatus ?
    Complot ?

    J’aimerais vous présenter Mammatus. En français, alto-cumulus mammalis. Un cousin germain d’Asperatus. Pour cela, rien de mieux que le site d’un remarquable photographe américain dont voici le lien : http://www.jornolsen.com/
    J’ai souvent pensé que nos aïeux avaient été fort médusés par ce genre de bêtes. Que de là peut-être était née « la crainte du ciel qui aurait pu leur tomber sur la tête ». Bon, ben moi faut que je file. Le temps d’enlever le sable sur et sous les bandes dessinées, après je file à la plage. La vraie, pas la numérique ! Ma carte bleue, je crois que je vais l’enterrer sous mon linge. Comme ça on ne me la volera pas et j’aurai tout le loisir de pouvoir continuer d’être suivi à la trace…

    Ciao à tous,

    Jacques

     
    • lavilaine31

      juillet 5, 2010 at 12:41

      C’est magnifique Jacques ! Merci pour cette découverte !

       
      • Jacques Brévent

        juillet 6, 2010 at 6:52

        Proposition après l’Amérique, embarquer illico pour Genève et la Haute-Savoie voisine !
        Je connais vos talents de photographe et crois savoir que vous apprécierez la visite.
        La rade, son jet d’eau, les voiles colorées sur les hauteurs du Salève.
        Dans la ville bien sûr on l’imagine, profusion de banques et complots à la louche…
        http://www.ipernity.com/home/nafmijanpi

        Très bon voyage,

        Jacques

         
        • lavilaine31

          juillet 6, 2010 at 6:57

          Ah ! Ah ! Si vous êtes allé sur mon blog photos, je suis persuadée que vous n’ignorez pas d’où les photos sont prises !

           
      • Jacques Brévent

        juillet 6, 2010 at 11:25

        Pour Yvoire et le Léman no problemo, je m’étais dit que La Vilaine était passée par là. Pour les photos magnifiques, de neige, les vaches, les chevaux, l’âne et l’alpaga la ressemblance avec la région est indiscutable, mais sans arrière-plan difficile de situer et d’affirmer. A moins bien sûr d’avoir déjà rencontré Léa et kiwi au détour d’un paddock…
        Alors, je donne ma langue au chat !

         
        • lavilaine31

          juillet 7, 2010 at 4:47

          Si vous farfouillez bien sur ce blog, vous récupèrerez votre langue très vite… Il y a un indice caché !

           
  3. Inspecteur D.

    juillet 6, 2010 at 1:52

    Le tout numérique:
    manque de stimulation => plus de télévision => plus de dopamine => addiction, baisse d’attention et de concentration => augmentation de la prise de risques et besoin de stimulation(1) => loop

    (1): Albert Gjedde , univ. de copenhage
    http://www.biomedexperts.com/Abstract.bme/20133675/Inverted-U-shaped_correlation_between_dopamine_receptor_availability_in_striatum_and_sensation_seeking

     
    • lavilaine31

      juillet 6, 2010 at 11:33

      Merci Inspecteur D pour cette enquête complète appuyant on ne peut mieux ma thèse paranoïaque… Pinaise si avec tout ça les conspirationnistes ne reprennent pas ma démonstration dans les grandes largeurs et avec un premier degré revendiqué : je n’y comprendrai plus rien !

       
  4. Jacques Brévent

    juillet 9, 2010 at 11:51

    Le numérique, parlons-en du numérique ! Du moderne, rien que du moderne, tiens, déjà rien que pour avoir « remasterisé » nos souvenirs…

    Nounours, tout le monde connaît Nounours ! Bonne nuit les petits et tout le barda, de chien de chien dis-donc dis-donc, passé en boucle hypnotique ! Dormez mes chéris, dormez, bien tranquillement. Mais pourquoi cette litanie récurrente ? Pourquoi tant d’empressement à vouloir coucher prestissimo les enfants ?? Ahah vous ne le saviez pas ?

    Complot !

    On peut en cacher des secrets au milieu d’un nuage ! (A fortiori, mais cela personne ne s’en doutait jadis, quand ce nuage portait un nom aussi terrible qu’asperatus). Brrr j’en ai encore froid dans le dos et ne compte plus les cauchemars peuplant la colonie noire de mes interminables nuits blanches.

    Boucle d’or ! Ah Boucle d’or. Boucle d’or cueillant des mûres aux côtés de Papa Ours. Qu’elle tourne la tête un instant et qu’à cela ne tienne: ses mûres ont disparu. Petit Ours, lui n’a rien vu…

    Complot !

    Et Sandy ? Ah Sandy ! L’indéfectible amie de Bob l’éponge et sa bande. Que croyez-vous sincèrement qu’elle fasse ici dans ce drôle de gourbi en supplément d’apporter sa contribution féminine au petit monde machiste quand ce n’est pas hermaphrodite ? Une espionne… mais chuut, je ne vous ai rien dit !

    Idem La Castafiore et tout son tintouin !

    Idem La Schtroumpfette… ah La Schtroumpfette. Au début de l’histoire, La Schtroumpfette, ne l’oublions pas, était hem, comment dire…, allez je me lance : moins belle ! Héhé (Vilaine vous le faites si bien). D’où l’épisode de la transformation pour celles et ceux qui n’auraient pas totalement suivi. Bref. A l’heure où nous parlons, notre blonde Schtroumpfette aux longs cils est le magnifique moulage du plus parfait agent infiltré du sorcier Gargamel. Son ARN messagère !

    Complot !

    Une avant première : des nouvelles fraîches de la forêt. Dans les heures chaudes de l’été au sein de la grande torpeur, Gargamel sort en sifflant et en ricanant sans faim une rutilante sorbetière… Notre sorcier au grand nez et aux circonflexes sourcils est semble-t-il sur le point de réussir la recette d’une nouvelle glace. LA GARGAMELITA. Avec pour noir dessein la surgélation absolue et immédiate des petits êtres bleus.

    Nouveau complot !

    Sans gaffer, mademoiselle Jeanne ne serait-elle pas de mèche avec Jules De-chez-Schmidt-en-face ? Boum-badaboum, re-complot !

    L’histoire sans fin !

    Alors pour essayer de lui en trouver une, je suis allé guigner du côté d’Inzepocket. Aussi incroyable que cela puisse paraître, j’y suis parvenu. Les murailles de la prison au sein de laquelle notre attendrissant prisonnier Bobo tente de s’échapper depuis la nuit des temps sont en piteux état. Armé d’une ventouse pour déboucher les lavabos, à la seule force de ses bras il se hisse ! Il se hisse jusqu’à l’instant tragique où la ventouse se colle juste là, là à la malédiction du parpaing maudit !
    Extirpé du mur, le moellon tombe, emportant à neuf virgule huit cent sept mètres par seconde au carré vers le bas notre infortuné voleur de vélo. Le con plot…

     
    • lavilaine31

      juillet 9, 2010 at 11:56

      Absolument SA-VOU-REUX ! A nous deux, on va abreuver la Toile de mille nouveaux complots !

       
  5. Stf

    juillet 16, 2010 at 7:12

    ***** Commentaire effacé par Woldpress.com *****

    (sur demande express de la DCRI)

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :