RSS

La nuit n’éteint rien

20 Juin

Twilight zone – Midnight Sun

Elle est arrivée sournoisement avec un naturel déconcertant. Balayant un vent froid au moment où l’on ne s’y attendait pas.

Le froid est devenu un chaud qui vous brûle jusqu’au cerveau et vous empêche de réfléchir, de dormir, vous coupe l’air, la faim et enflamme chaque centimètre carré de peau.

Je te vois lecteur, la peau moite et la bouche coite, les perles de sueurs qui glissent dans le creux de ton dos, encombré, empêtré dans cette chaleur, à ne plus savoir que faire pour la soulager. Puis, tu te dis qu’il faut en faire le moins possible, justement, pour ne pas augmenter la température, s’immobiliser, se faire paresseux.

Tu attends le soir, la nuit, tu te dis que quand il fera noir et que tu dormiras, la chaleur te laissera un peu de répit.

Mais tu te leurres, lecteur, la nuit n’éteint rien.

Quoi que tu fasses, la canicule est bien là et tu ne dors pas.

Alors, lève toi, fais contre mauvaise fortune bon et grand coeur, va voir le lever de soleil (4H40 ce matin, je le sais, j’y étais), c’est le seul moment où il fait (presque) frais. Ne lutte pas, apprivoise-la cette chaleur, laisse-la car quand l’hiver reviendra, peut-être que tu la regretteras.

 

 

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le juin 20, 2017 dans triturage de cervelet

 

Étiquettes : , , , ,

4 réponses à “La nuit n’éteint rien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :