RSS

Reviens demain

03 Août

Et saluer le soleil douze fois

Je m’en suis déjà confiée, lecteur, j’ai le rêve étrange et pénétrant, régulièrement délirant et parfois totalement perturbant (comme ici ou même ).

Lorsque j’ai entendu le clocher sonner l’angelus ce matin, j’ai sursauté et me suis poussée moi-même hors du sommeil et hors de mon rêve, surprise que les premiers rayons du soleil ne m’aient pas réveillée comme à l’accoutumée depuis le début de ce vivifiant été.

D’autant que mon rendez-vous de sept heures, ai-je pensé encore ensommeillée, allait poireauter devant ma porte d’entrée en se demandant si, des fois, quand même, je ne me foutais pas un peu du monde (et de sa gueule) à le faire se lever dès potron minet pour marcher tandis que je grasse-matinais (et ne grâce-matinais pas, la grâce ne me touchant jamais avant mon deuxième café).

Et puis j’ai réalisé qu’il faisait nuit noire…

Alors j’ai paniqué…

Comment ! Par quel mystère, quelle catastrophe nucléaire, le soleil avait-il pu NE PAS se lever (oui, pour moi c’était évident) ? Il devrait faire grand jour, ai-je pensé, et ce, depuis près d’une heure !

Car vois-tu, lecteur endormi, si je salue le soleil chaque matin par douze fois (ça fait les bras et déploie les ailes), j’ai gardé en tête ce petit rituel que nous avions entre amis alors que nous nous retrouvions en vacances en bord de mer et qui consistait à regarder le soleil se coucher, d’attendre qu’il ait presque totalement disparu derrière l’horizon pour lui crier : « Tu reviens demain, hein ! Fais pas le con ! » (nous étions jeunes et éméchés et, vacances en Normandie aidant, n’étions pas toujours certains de le revoir le lendemain).

Or, ce matin, j’ai bien cru que mes manquements à cette petite politesse nous avaient plongés dans l’obscurité pour, sinon l’éternité, au moins la journée.

Et puis, j’ai repris pied dans la réalité, vu l’heure (tout juste quatre heures), compris que j’avais encore emmené un bout de rêve dans ma réalité et je me suis recouchée.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le août 3, 2017 dans triturage de cervelet

 

Étiquettes : , , , , , ,

2 réponses à “Reviens demain

  1. Philoow

    août 4, 2017 at 4:42

    Et si le rendez vous, lui, rêve à ses plantes déterrées, le monde devient un grand chaos.

     
    • lavilaine31

      août 4, 2017 at 6:39

      On est dans l’ennui mon Philoow, on est dans l’ennui…

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :