RSS

Le lapin

11 Avr

il manque le renard…

Il était là, au milieu du couloir à attendre l’ascensionnel à boutons, du bouton pour se donner l’impression d’une action.

Je ne l’ai pas vu immédiatement, nez dans le courrier, clés en mains, prête à dégainer pour retrouver le nouveau chez moi, je n’ai pas regardé autour de moi.

C’est son « Bonjour » tonitruant et l’odeur de tabac froid qui m’ont sortie de mes rêveries cadenassées. Et là, il a enchaîné. Était-ce moi qui avais emménagé juste là (notons que mes clés quasi dans la serrure laissaient tout de même peu de doutes sur ma réponse) ? Oui, c’est bien moi.

Avais-je besoin de quoi que ce soit ? Bricolage ? Meubles ? Electroménager ?

Non, je suis si bien entourée, le four est aussi chaud que l’amitié dont je peux me targuer. Pour bricoler, je sais plutôt bien me débrouiller, merci, c’est gentil mais je ferai sans.

Avais-je pris l’un de ces garages optionnellement fournis avec le logement ?

Non, je n’ai pas de voiture, quant au permis, c’est en suspens.

Oh ? s’est-il étonné… C’est embêtant.

J’ai agité mes clés vers la serrure, pensant l’entretien terminé.

Il a poursuivi…

Un garage, lui, il en avait un, un bien, un correct, un standard, dont il était content. Le souci, c’était sa voiture… Une voiture de collection pour laquelle (à vue de nez) il manquait bien quatre-vingt centimètres pour qu’elle puisse entrer parfaitement. Pas grand chose, en somme, mais assez pour qu’il cherche un endroit où la caser. Paraîtrait que certains garages sont plus grands, pas de grand chose mais ça pourrait bien la caser et résoudre cette histoire de centimètres en trop… Voyez ? Et est-ce que j’étais bien certaine de ne pas vouloir une glacière de voiture, d’ailleurs ?

Bah oui, certaine, rapport au fait que je n’ai ni permis, ni voiture, mais merci.

Certaine aussi pour les petits travaux, le bricolage ? De l’aide pour monter des meubles ? Surtout, ce serait bête d’hésiter.

Bien gentil, merci, mais je sais me débrouiller et j’adore en baver avec des vis en moins sur les meubles Ikea.

Alors il a insisté sur sa voiture, la taille, la porte du garage qui ne ferme pas, le problème de taille, quoi…

J’ai dit que je comprenais bien le souci qui le préoccupait, j’ai mordu mes joues, j’ai retenu de toutes mes forces l’histoire Québécoise du lapin et du renard (si tu ne la connais pas, lecteur de mon coeur, je te la résume rapidement : un lapin tombe dans un lac gelé, le renard ayant une longue queue le sort aisément du pétrin; plus tard le renard tombe à son tour dans le lac gelé, le lapin, ayant une toute petite queue, revient avec une grosse voiture pour sauver le renard du pétrin… la moralité ? Tu l’auras devinée par toi-même…), j’ai souhaité une bonne soirée, j’ai filé devancée par mes clés…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le avril 11, 2018 dans triturage de cervelet

 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

 
%d blogueurs aiment cette page :