RSS

Pas si simple

09 Mai

Et transformer

Alors que Jean-Michel Blanquer s’arrache les quelques cheveux que le temps lui a encore laissés juste pour tricotiloter sur la suppression ou non du passé simple, je pense à eux.

Je pense à eux, ces amis, mes amis au passé pas si simple.

Je pense à eux et à comment ils ont composé avec, certains avec virtuosité.

Je pense à eux et à comment le passé simple ou compliqué marque toute une vie, une destinée.

Je pense à comment l’on conjugue sa vie pour en tirer un futur qui ne soit pas antérieur, un futur simple avec un seul impératif : un avenir plus-que-parfait ou, à tout le moins, avec aussi peu d’imparfait que possible.

Je pense à eux, à mes amis et aux inconnus aussi.

Ceux que l’on croise et dont on perçoit toutes les révisions sur le visage.

Je pense à eux et je sais.

Je sais le chemin qu’ils ont fait, je sais les choix et les renoncements, je connais les choix, résolument.

Je pense à eux.

Le passé simple n’existe pas, il n’existe que des choix et les réformes intérieures prennent du temps.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le mai 9, 2018 dans Actu

 

Étiquettes : , , , , ,

Une réponse à “Pas si simple

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

 
%d blogueurs aiment cette page :